Le Search Engine Optimization, dit SEO c’est tout un art. La rédaction d’articles de blog est un excellent moyen pour acquérir des visiteurs gratuitement. Grâce au moteur de recherche, nos pages peuvent être référencées et nous envoyer des prospects automatiquement ! Je l’ai expérimenté sur des blogs pendant plus de deux ans, alors laissez-moi vous en apprendre les bases. Vous n’êtes pas un débutant ? Peut-être que vous allez aussi apprendre des choses sur l’optimisation Google.



Avec tous les conseils de référencement qui vont suivre, vous pourriez facilement omettre cet aspect fondamental de la rédaction. C’est pourquoi je vous en parle dès le début ! Il peut être facile d'oublier que lorsqu'un utilisateur effectue une recherche sur Google, il veut une réponse. La meilleure façon d'améliorer vos chances de classement est d’écrire pour plaire aux internautes. Aux personnes qui s’intéressent à votre thématique.


Gardez à l'esprit le profil de vos prospects, leurs motivations, leurs défis et leurs intérêts. Il est également important de choisir des sujets qui trouvent un écho auprès de vos clients potentiels et qui répondent à leurs problèmes. Exactement comme je le fais ici avec cet article.


En fait, Google suit de près de nombreux critères de classement. Mais le principal, c’est l’expérience client ! Ca revient à ce genre de choses :


  • le visiteur reste longtemps sur votre article
  • il visite votre site de pages en pages
  • il clique sur vos liens
  • il interagit sur votre article (partages, commentaires)
optimisation seo

2. Choisissez un titre d'article optimisÉ pour le seo


Le titre de votre article de blog est extrêmement important pour les classements de recherche. Un bon titre d'article de blog rend votre article plus pertinent par rapport à la requête de recherche. Plus important encore, il incite les utilisateurs à cliquer sur votre article lorsqu'ils le voient dans les résultats de recherche.


Vous pouvez rendre le titre de votre article de blog plus adapté au référencement en employant votre mot-clé. Outre l'ajout de votre mot-clé principal, nous vous recommandons également de rendre votre titre accrocheur et incitatif. En effet, le taux de clics (CTR) joue un rôle important dans le référencement.


Il existe plusieurs formules pour rédiger des titres efficaces. Celle qui fonctionne toujours s'appelle le EMV (emotional marketing value). Cette formule recommande d'utiliser des mots forts qui déclenchent des réponses émotionnelles spécifiques chez votre public. D’où l’importance de connaître votre “visiteur type”.


Voici différentes formes de bon titres d’articles :

  • Les “Top”. Exemple : « Le Top 10 des meilleurs plats. »

  • Les “Question”. Exemple : « Pourquoi vendre ses formations en ligne ? »

  • Les “Tuto”. Exemple : « Tuto construction d’une cabane. »

  • Les “Info”. Exemple : « Le nouveau président du Brésil. »

3. Ajoutez des liens internes


Ajoutez des liens internes chaque fois que vous rédigez un nouvel article de blog, mais uniquement lorsque cela a un sens. Si vous avez un article de blog déjà publié que vous pouvez associer à votre nouvelle création, il est approprié de le faire. La création de liens vers d'autres pages ou articles de blog de votre site Web aide les moteurs de recherche à créer un plan de site précis. Cela permet également à votre public de découvrir davantage de votre contenu. D'apprendre à vous connaître comme une source d'information fiable et crédible.


Les liens internes peuvent être très efficaces et constituent une technique de référencement facile à suivre qui présente de nombreux avantages :


  • aider les moteurs de recherche à découvrir de nouvelles pages sur votre site Web.

  • donner aux moteurs de recherche un indice important sur le sujet d'une page.

  • donner aux utilisateurs la possibilité de cliquer sur un lien pour en savoir plus sur un sujet.

  • réduire le taux de rebond et garder les utilisateurs sur votre site Web pendant une période prolongée.


Nous avons ajouté des liens vers d'autres articles de blog dans cet article. Jetez-y un coup d'œil et consultez-les ! Ne soyez pas effrayé d'utiliser des mots-clés dans le texte d'ancrage. Il n'y a pas de pénalité pour cela.


4. Ajoutez des liens externes


Vous l’avez remarqué ? Dans tous mes articles se trouvent des liens pointant vers d’autres sites. C’est en effet un moyen de plaire au moteur de recherche. Google veille à ce que son espace soit un endroit de partage où les visiteurs puissent circuler de sites en sites. C’est pourquoi vous devez en intégrer dans vos articles ! 


Mais attention, il y a, là aussi, des règles à respecter. 


  • il faut respecter le rapport suivant : 1 lien externe pour 3 liens internes

  • il ne faut pas en mettre + d’1 par 700 mots

  • ces liens doivent diriger vos visiteurs vers des sites non-concurrentiels au vôtre

  • l’ancre de lien doit avoir un sens avec la page sur laquelle il conduit


Vous pouvez notamment mettre un lien externe redirigeant vers la définition d’un mot compliqué de votre article. Ou bien vers la biographie d’une personnalité que vous citez.


5. UTILISEZ DES MOTS CLÉS, SANS EN ABUSER


Vous n'aurez pas d'ennuis si vous intégrez vos mots clés cibles (et leurs variantes) dans vos articles de blog. En fait, je vous le recommande. Cependant, je vous déconseille le bourrage de mots-clés. En d'autres termes, n'ajoutez pas de mots-clés dans le texte pour le plaisir de le faire. Au contraire, ne le faites que lorsque leur lecture est naturelle.


Si vous n'êtes pas sûr de l'endroit où ajouter des mots-clés, voici ce qui devrait vous aider :


  • Le titre de l’article (H1)

  • Les principaux titres de votre article (H2, H3)

  • Les paragraphes de parties (pas trop non plus !)

  • La conclusion de l'article


Si vous avez du mal à éviter le bourrage de mots-clés, essayez de faire relire vos articles par quelqu’un d’autre. Sinon, vous pouvez utiliser l'outil de recherche de mots-clés de Semrush et rechercher votre mot-clé principal. Cet outil spécifique vous donnera une liste de mots-clés qui sont étroitement liés à votre mot-clé principal. Veillez à les implémenter naturellement.


6. UTILISEZ DES MOTS DE TRANSITION


Les mots de transition aident les gens à parcourir votre texte et à comprendre la relation entre les phrases et les paragraphes. Par exemple, disons que les visiteurs aient trois raisons d'acheter votre produit. Vous pouvez employer des mots de transition tels que : "premièrement", "deuxièmement" et "enfin". De même, des mots comme "cependant", "de même" et "par exemple" donnent un signal clair à vos lecteurs. Ils comprendront instantanément qu'une conclusion suivra après des mots comme "pour résumer" ou "en bref". Les mots de transition sont donc très importants pour structurer votre texte.



En effet, gardez à l’idée que l’expérience du visiteur est aussi importante que l’analyse de Google. En fait, les deux sont connectés. Plus un visiteur reste longtemps sur votre page, plus Google appréciera votre article. Et ainsi, le fera ranker davantage.


7. AJOUTEZ UN ALT-TEXT à vos images


Pour toutes les images que vous ajoutez à votre article, qu'il s'agisse d'images vedettes ou d'images du corps du texte, vous devez ajouter un texte alternatif. Dit alt-text, il décrit ce qui se passe dans la photo et aide Google à comprendre à quoi elle correspond.


Cette description permet aussi au moteur de recherche d’évaluer la cohérence de votre article. C’est pourquoi vos images doivent être en relation avec ce dont vous parlez. De plus, Google est incapable d’analyser une image par lui-même. C’est pourquoi il a besoin d’un texte alternatif pour savoir ce qu’elle représente. Alors, vos images pourront se référencer dans l’onglet “Images” des recherches et vous apporter plus de visiteurs.


écrire un article optimisé

8. compressez les images pour amÉliorer le chargement des pages


Google récompense les pages dont la vitesse de chargement est rapide, car cela améliore l'expérience utilisateur. Les images lourdes et volumineuses sont l'un des principaux responsables du retard des pages. Si vous avez plusieurs images dans votre article et que chacune d'entre elles fait plus de 100 Ko, compressez-les ! Cela peut avoir un impact considérable sur la vitesse de chargement de votre page.


Heureusement, il existe des applications gratuites, comme CompressPNG, qui compriment les images sans sacrifier leur qualitéVous pensez que votre mauvais classement est dû à la lenteur de vos pages ? Rendez-vous sur le site PageSpeed de Google pour obtenir une analyse gratuite et ses recommandations.


9. optimisez la taille de votre article de blog


Assurez-vous que votre article de blog comporte un minimum de 200 mots. Quelque soit la thématique ou la forme qu’il prenne.  Des études ont montré que les articles de blog plus longs obtiennent de meilleurs résultats lors des recherches. Mais cela ne signifie pas que les articles de blog plus courts ne seront pas bien classés. Gardez à l'esprit que si votre article est trop long et difficile à lire, il risque de faire fuir les utilisateurs. Or, il faut impérativement encourager les internautes à défiler sur toute votre page.


Ce qui importe le plus, c'est la qualité du contenu et non la quantité. N'essayez d'écrire un long article que si vous savez que vous en avez les compétences. Un article court (moins de 2000 mots) structuré et attrayant apportera plus de résultats qu’un énorme pavé de 4000 mots, sans image ni structure. 


La meilleure façon de savoir quelle longueur donner à votre article de blog est d'ouvrir Google, de rechercher le sujet que vous souhaitez aborder et d'examiner les résultats. Ainsi, constatez quelle taille font les articles apparaissant en première page. De là, conservez une longueur proche de cette moyenne.


10. optimisez votre mÉta-description


La balise de description est un résumé de l'article de blog de moins de 200 caractères. Il est important d'optimiser la longueur de votre méta-description. C’est un texte qui apparaît uniquement dans les résultats de recherche. La description doit être informative et intéressante afin d'encourager les utilisateurs à cliquer sur votre lien et à visiter votre blog.


Bien entendu, reprenez le mot clé du titre de votre article. N’hésitez pas à être un peu “putaclic” sur les bords pour pousser les internautes à cliquer sur votre lien.


11. ajoutez du contenu rÉgulièrement


Cela peut paraître évident, mais ça ne l’est pas pour tout le monde. L'ajout régulier de nouveaux articles de blog sur votre site Web indique à Google que votre site est vivant. C'est important, car si votre site n'est pas actif, Google l'explorera moins souvent. Ce qui pourrait nuire à votre classement. Mais ne vous contentez pas de publier des articles pour le plaisir de le faire. Assurez-vous que tout ce que vous publiez soit du contenu de haute qualité. Des articles informationnels, bien écrits, qui divertissent les lecteurs et correspondent à leur intention de recherche.


Si vous avez du mal à publier régulièrement des articles, il peut être judicieux de créer un calendrier éditorial pour votre blog. Cela vous permet de structurer ce processus d'une manière qui vous convient, à vous et à votre équipe.

11. utilisez les catÉgories et les tags pour organiser votre blog


Les catégories et les balises vous aident à trier votre contenu non seulement pour vous-même, mais aussi pour les lecteurs et les moteurs de recherche. Google apprécie la logique sémantique, alors organisez votre blog intelligemment. 


Le problème est que de nombreux débutants de WordPress finissent souvent par les utiliser de manière incorrecte. Si vous considérez votre site Web comme un livre, les catégories seront la table des matières et les balises seront l'index du livre. Les catégories sont utilisées pour diviser votre contenu en grands thèmes abordés sur votre blog. Les balises, quant à elles, sont les sujets abordés dans un article de blog individuel. En plus, ça aide les visiteurs à s’y retrouver et améliore donc leur expérience. Le jackpot du blogging SEO !





Ces douze règles sont le sine qua non du référencement naturel. Elles ne sont pas toujours suffisantes, mais elles sont indispensables ! Si vous tenez à mettre en place une vraie stratégie de blogging pour vendre vos produits, il vous faudra beaucoup étudier. La concurrence ne cesse de croître, mais les internautes sont ,eux aussi, de plus en plus nombreux. L’algorithme de Google est en constante évolution. Les conseils que je vous ai donnés sont universels, mais pour le reste : vous devez vous tenir au courant !