Qui n'a jamais rêvé de trouver les mots justes face à une situation délicate ? 

Face à vos partenaires ? Dans votre couple ? Face à vos challenges ?

La communication est LA COMPÉTENCE la plus importante que vous devez développer pour se positionner en tant que Leader dans votre marché. La plupart des personnes communiquent sans trop réfléchir et ne se connaissent pas. 

Ils dépendent de l'opinion des autres et ont des idées fluctuantes comme les vagues de la mer face à un vent puissant. Les  Leaders n'ont pas toujours raison mais utilisent la force de leur mental pour diriger le vent dans leur avantage.

Ils changent difficilement d'avis car ils se connaissent eux-même et agissent rapidement.


Mon mentor m'a donné 3 claques et voici la première question qui m'a posé : Cherches-tu à avoir raison ou à te rendre utile pour aider les autres ?

La notion de vérité est un concept très important pour moi car il y a des hommes et de femmes extraordinaires qui se sont battus jusqu'à la mort pour faire découvrir la vérité.

Saviez-vous que la plupart des personnes ne vous comprennent pas quand vous dites des vérités car comprendre signifie rompre avec vos idées reçues par rapport à une idée ou concept. Vous ne pouvez pas expliquer dans une conversation basique et en même temps espérer faire comprendre à une personne une idée que vous étudiez et pratiquez depuis plus de 5 ans.

Au lieu de perdre votre temps à expliquer vous pouvez commencer par démontrer en direct vos compétences en se rendant utile pour la personne.

À partir de maintenant je cherche uniquement à me rendre utile pour aider les autres.

Voilà un concept qui a changé ma vie, il est très subtil et j'espère que vous allez commencer à l'appliquer dès aujourd'hui avec vos clients, partenaires, patients...

Écoutez -vous pour répondre ou pour comprendre ?

Le processus de communication

L'interaction est définie comme un processus dans lequel des informations sont échangées entre des individus via un système typique de symboles, de signes ou de pratiques. L'interaction humaine est la procédure qui consiste à donner un sens au monde et à partager ce sentiment avec les autres. Ce processus comporte trois parties : la communication verbale, la communication non verbale et la communication symbolique.


Les communications verbales sont les principales compétences en matière de communication enseignées dans le système éducatif formel et comprennent des éléments tels que la lecture, la création, les compétences informatiques, le courrier électronique, la conversation téléphonique, la rédaction de notes de service, ainsi que la conversation avec d'autres personnes. Les interactions non verbales sont les messages révélés par des moyens autres que verbaux. Les communications non verbales sont également appelées "mouvements du corps" et comprennent les expressions faciales, la posture, les gestes des mains, l'intonation, le parfum et d'autres communications perçues par nos détecteurs. Lorsque nous ne pouvons pas communiquer et que nous ne parlons pas, nos interactions non verbales communiquent un message. Les communications symboliques se manifestent par les voitures que nous conduisons, les maisons que nous habitons, ainsi que les vêtements que nous portons (par exemple, les tenues des autorités, des militaires). Les facettes les plus essentielles de la communication symbolique sont les mots que nous utilisons.


En effet, les mots n'ont pas de sens, mais nous leur attribuons une interprétation qui nous est propre. Par conséquent, notre expérience de vie, notre système d'idées ou notre structure perceptuelle déterminent la façon dont nous entendons les mots. Rudyard Kipling a créé, "Les mots sont naturellement, l'abus de substance le plus puissant par l'humanité". En d'autres termes, nous entendons ce que nous anticipons d'entendre en fonction de notre analyse de ce que les mots impliquent.


Selon les spécialistes des sciences sociales, les capacités d'interaction verbale représentent 7 % de la procédure de communication. Les 93 % restants sont constitués de communication non verbale et symbolique et sont également appelés "capacités d'attention". Les caractères chinois qui composent le verbe "écouter" nous disent que l'attention implique l'oreille, les yeux, l'intérêt et le cœur. L'hypnose peut vous aider sans aucun doute.


L'écoute est définie dans d'innombrables recherches comme le type d'interaction le plus populaire. Elle a été identifiée comme l'un des problèmes les plus courants dans les relations conjugales, l'un des plus importants dans les structures familiales et sociales, ainsi que l'une des capacités d'interaction les plus essentielles au travail. Les gens pensent souvent que, puisqu'ils peuvent entendre, l'écoute est une capacité naturelle. Ce n'est pas le cas. Prêter attention de manière efficace requiert une capacité et une technique substantielles, et c'est une aptitude qui se découvre. Les capacités d'écoute ont été appelées "écoute du cœur" ou "écoute entre les mots".


L'écoute est un processus qui comporte cinq aspects : entendre, assister, comprendre, réagir et garder à l'esprit. Entendre est la mesure physique de l'attention qui se produit lorsque des ondes acoustiques frappent l'oreille à une fréquence et un volume particuliers, et qui est affectée par l'histoire du son. Faire attention est le processus qui consiste à filtrer certains messages et à se concentrer sur d'autres. Comprendre se produit lorsque nous donnons un sens à un message. Répondre consiste à fournir un retour d'information évident au locuteur audio, par exemple en l'appelant du regard et en lui adressant un visage approprié. Garder à l'esprit est la capacité à se souvenir des détails. L'écoute n'est pas simplement une activité passive ; nous sommes des individus actifs dans un achat d'interaction.


Conseils pratiques pour une écoute encore plus fiable

1. Parlez moins. Une de mes étudiantes avait l'habitude de dire que lorsqu'elle assistait à des cours, elle informait toujours ses étudiants que Dieu vous a donné une bouche et deux oreilles - qui doivent vous dire quelque chose.

2. Supprimez les distractions. S'il est très important pour vous d'être attentif, faites tout ce que vous pouvez pour éliminer les sons et les distractions internes et externes qui empêchent une écoute attentive.

3. Ne jugez pas prématurément. Nous sommes tous coupables de développer des raisonnements rapides et d'examiner les autres avant de les écouter, en particulier lorsque les idées de l'orateur sont en contradiction avec les nôtres.

4. Recherchez les idées cruciales. Nous pensons beaucoup plus vite que les individus ne parlent. Pour aider à concentrer l'attention (au lieu de dériver dans l'ennui), retirez la suggestion centrale.

5. Posez de vraies questions. Les questions du type "partisan du diable" sont en fait des déclarations ou des objections déguisées. Les questions sincères sont des demandes de nouveaux détails qui clarifient les idées ou les sentiments de l'orateur.

6. Paraphrasez. Reformulez les idées de l'orateur dans vos propres mots afin de vous assurer que votre interprétation en tant qu'auditeur est exacte.

7. Suspendez votre propre programme. En d'autres termes, lorsque vous êtes attentif, concentrez-vous sur ce que l'orateur affirme et non sur ce que vous croyez.

8. L'écoute compatissante. L'écoute empathique consiste à reconnaître que, dans la même situation, vous auriez pu faire exactement la même chose. C'est la capacité d'expérimenter le monde du point de vue de l'autre. Cela ne signifie pas nécessairement que vous êtes d'accord, mais que vous comprenez.

9. Ouvrez votre cœur avec amour. Généralement, nous écoutons pour marquer des points et nous donner raison à nous-mêmes et à l'autre personne. Lorsque nous ouvrons notre cœur à l'autre, nous le faisons avec la conviction que nous sommes exactement les mêmes. Nous avons exactement les mêmes sentiments, les mêmes peurs et les mêmes blessures : nous faisons du mieux que nous pouvons avec ce que nous comprenons.


Saviez - vous que 97 % de vos pensées quotidiennes sont le recyclage des pensées d'une tierce personne ?

Faites ce que vous voulez avec cette information mais réfléchissez-y.

Parlez - vous en public ?

Voici la deuxième claque de mon mentor : Est-ce que tu peux démontrer tes connaissances en moins de 15 minutes devant 1000 personnes  si tu n'avais pas peur de t'exposer devant un public ?

Voilà une autre question puissante. 

Parler en public peut sembler intimidant, mais il n'y a pas de meilleure méthode pour acquérir de bonnes capacités d'interaction que de choisir des occasions de parler en public. Les excellents communicateurs ont la capacité de verbaliser clairement leurs sentiments, qu'ils s'adressent à un grand groupe ou qu'ils parlent en tête-à-tête avec une autre personne. Le fait de parler régulièrement devant un groupe amplifiera vos points forts et vos points faibles et vous obligera à développer d'excellentes routines d'interaction.

J'ai commencé dans les rues de Bordeaux à faire découvrir l'hypnose à des passants dans la rue gratuitement quand j'avais 17 ans et voilà pourquoi j'ai vaincu la peur de parler en public. 

Établissez un filtre, vous ne pouvez pas parler de la même manière à tout le monde. Les communicateurs efficaces ont généralement des capacités sociales bien établies et sont capables de moduler la façon dont ils révèlent leurs pensées et leurs sentiments à leur entourage. Sachez ce qu'il est approprié de partager dans divers contextes interpersonnels. L'établissement d'un filtre vous aidera à compléter d'autres stratégies de communication et vous permettra de maintenir un certain niveau d'étiquette et de prévenir les conflits sur le lieu de travail.

Et, vous quelle est la dernière fois que vous avez osé de vous dépasser ?

Le développement personnel ne sert à rien ?

Vraiment ? 

Je vous rassure j'ai entendu ça très souvent.

Je pose toujours la même question à ces gens . Donc vous êtes en train de me dire que pour changer votre extérieur ( acheter des jouets pour vous faire plaisir) vous ne devez pas changer votre intérieur? ( votre psychologie et votre capacité d'adaptation à une nouvelle réalité  )

Dans ce cas là, bon courage.

Moi aussi, la première fois que j'ai entendu le mot développement personnel, je me suis dit c'est du vent.

La vanité de ce concept réside dans la réflexion sans l'ACTION. Il y a des gens qui réfléchissent encore et encore et 5 ans plus tard n'ont toujours rien fait.

Ma philosophie actuel est la suivante : Vous ne devez jamais cessez d'apprendre et d'accroître votre développement personnel mais attention à l'addiction de trop penser sans agir. La meilleur façon de se développer c'est d'agir directement sur vos finances. Si vous avez raison, vous allez gagner, si vous avez tort, vous allez perdre. 

Ce n'est pas fini, la somme que vous perdez est proportionnelle aux leçons que vous méritez.

Pour mériter plus, vous devez devenir plus

Réussir financièrement fait peur à beaucoup de personnes car nous avons des peurs enfoui dans notre subconscient du type : Je ne suis pas assez bon, est-ce que mes amis vont toujours m'apprécier si je change de statut financier, est-ce que je suis éligible pour vendre mes compétences, que dira-t-on de moi et j'en passe...

Pourtant, gagner plus d'argent c'est le meilleur système de mesure que vous disposez car pour gagner PLUS d'argent (dans ce cas précis) vous devez DEVENIR PLUS.

Voilà un excellent concept que j'ai intégré dans ma vie et je me suis mis à créer des formations en ligne basé sur des actions concrètes à mettre en place pour tester vos idées et savoir exactement si vous avez raison ou avez tort.

Vous pouvez visionner la vidéo de présentation de mon programme en cliquant ici pour vous faire votre opinion. 

Pour faire comme moi, vous devez disposer d'un site internet même si ce n'est pas obligatoire au départ. 

Vous êtes actuellement en train de lire cette article et je vais savoir en fonction du nombre de visiteurs si mon contenu est pertinent ou pas et je vais m'améliorer de jours en jours.

De plus, cette article je l'ai écrit une fois et  les moteurs de recherches vont m'apporter des visiteurs à vie.

Pas mal non ?

Vous avez compris, vous devez être de l'autre côté du tableau et passer de consommateur à PRODUCTEUR.

Que savez-vous à propos de votre language non verbal ?

C'est la troisième claque que j'ai reçu depuis 7 ans. C'est la question au-dessus que vous venez de lire.

Si vous pensez tout de suite à la PNL ( Programmation néuro-linguistique ) c'est un bon début bien qu'insuffisant. Pendant longtemps, il y a eu des débats interminables concernant la véracité de l'utilisations des clés oculaires pour détecter les mensonges.

Vous devez aussi observer la respiration, la fréquence des clignotements des yeux, le grattage du nez, les méta- programme en coaching privé.

Je m'amuse à chaque fois que je vois des personnes cherchant à avoir raison. Il y a des méthodes bien plus efficace que je réserve à mes clients en coaching privé.

Comprendre les indices et les signaux non verbaux peut aider à éviter les erreurs de communication et à signaler votre intérêt à ceux qui vous entourent. Faites attention aux expressions de votre visage et aux mouvements de votre corps lorsque vous discutez avec quelqu'un dans un environnement spécialisé. Vos indices non verbaux influencent la première impression que vous donnez à quelqu'un. Garder le contact visuel, limiter les gestes de la main et avoir une excellente posture sont des éléments très importants lorsque vous rencontrez quelqu'un pour la première fois. C'est vraiment la base.

Qu'est-ce qui ne va pas chez toi, pourquoi ne me comprends-tu pas ?

Voilà une histoire vrai tiré d'un livre .

Récemment, alors que nous attendions que notre déjeuner soit offert dans un restaurant voisin, mon mari Michael et moi-même discutions du travail à venir de notre enfant dans le cadre du concours de sciences. Michael définissait les étapes que mon fils devait suivre pour terminer son travail. Pendant que Michael suivait cette procédure sophistiquée, j'essayais de suivre ce qu'il disait, mais j'étais assise là, totalement désemparée. Alors que je me battais pour mieux comprendre ce dont il parlait, mon partenaire, généralement serviable, a commencé à montrer des signes uniques d'inflammation. Son message tacite était "qu'est-ce qui ne va pas chez toi, pourquoi ne me comprends-tu pas ?". Il a ensuite dessiné son plan sur une serviette de table pour essayer de faire entrer son concept dans ma tête. Et ça a marché. Lorsque Michael a commencé à me montrer ce qu'il décrivait, j'ai pu comprendre facilement ses suggestions.

Les gens ont souvent des problèmes lorsqu'ils communiquent entre eux. Le processus de communication est extrêmement complexe et les possibilités de rupture sont nombreuses. Par conséquent, les gens peuvent finir par s'énerver, les instructions ne sont pas exécutées correctement, les gens se mettent en colère et des conflits peuvent survenir. Vous pouvez minimiser ces problèmes et augmenter les chances que les autres vous comprennent en adoptant les mesures de base suivantes :

Assumez la responsabilité de l'interaction - Lorsque nous entrons en contact avec d'autres personnes, il est vraiment attirant de les rendre responsables de ne pas nous comprendre. Il ne fait aucun doute que nous, avec nos impressionnantes capacités oratoires, ne pouvons pas être en faute. Le problème de cette attitude est qu'elle ne nous permet pas d'atteindre notre objectif, qui est de faire en sorte que l'autre personne comprenne ce que nous essayons de dire. Lorsque nous assumons la responsabilité de faire passer un message aux autres, cela nous permet de faire tout ce qui est nécessaire pour atteindre ce résultat.

Examinez les commentaires non verbaux - Lorsque vous parlez à quelqu'un, ne pensez pas que vous vous faites comprendre à votre interlocuteur. Vérifiez les commentaires non verbaux. Les gens nous donnent de nombreux indices pour nous dire s'ils nous comprennent ou non. Ont-ils l'air perplexe ? Sont-ils anormalement silencieux ? Lorsqu'on leur demande s'ils ont des questions à poser, répondent-ils par un non hésitant ? Ce sont tous des signes subtils qui indiquent que la personne n'est pas certaine de ce que vous venez de dire. Continuez à communiquer jusqu'à ce que vous constatiez que votre message est passé.

Soyez adaptable - Lorsque vous interagissez avec d'autres personnes, celle qui est la plus polyvalente l'emporte. Si vous parlez à quelqu'un et que vous pouvez constater par des signes non verbaux qu'il n'a aucune idée de ce dont vous parlez, changez votre méthode de communication. C'est ce qu'a fait mon partenaire. Lorsqu'il a réalisé que je ne reconnaissais pas ses mots, il a commencé à attirer des images. Continuez à changer votre mode de communication jusqu'à ce que vous trouviez celui qui convient à cette personne spécifique.

Reconnaissez que les gens comprennent les détails de différentes manières - Les gens ne comprennent pas les choses de la même manière. Certains comprennent mieux les choses lorsqu'ils les voient, d'autres lorsqu'ils les entendent et d'autres encore lorsqu'ils les font ou en retirent une sensation. Quelques années auparavant, un vendeur d'assurance-vie est venu rencontrer Tammi, l'une de mes employées, pour discuter de ses besoins en matière d'assurance. Il a commencé à décrire diverses options de couverture d'assurance et, pendant qu'il le faisait, les yeux de Tammi se sont mis à briller. Je peux dire qu'elle n'avait aucune idée de ce que le vendeur était en train de dire. (Il n'avait manifestement pas été excellent avec les signaux non verbaux.) Je lui ai dit que Tammi comprenait beaucoup mieux les points lorsqu'ils étaient énumérés. Il a répondu qu'il noterait certainement les points plus tard dans sa discussion. (Je suppose que la flexibilité n'était pas non plus son point fort.) Lorsqu'il a finalement commencé à noter les points, c'est comme si une ampoule s'était allumée dans le cerveau de Tammi. Ses yeux se sont améliorés, elle a levé et baissé la tête à des moments clés et il était évident, d'après ses réponses non verbales, qu'elle commençait à comprendre la présentation du vendeur. Utilisez les indices non verbaux pour déterminer si la personne vous comprend. Si ce n'est pas le cas, essayez de lui montrer ce que vous sous-entendez ou de l'impliquer psychologiquement dans ce que vous affirmez.

Ne donnez pas tort aux gens - Lorsque nous communiquons avec les autres, il est fort possible que nous devions changer d'approche au cours du processus. Ne donnez pas tort aux personnes parce que leur style de communication est différent du vôtre (pas de perspective "Qu'est-ce qui ne va pas chez toi".) Si vous le faites, vous devrez non seulement faire face à des problèmes d'interaction, mais aussi à des problèmes et à des sensations défavorables. Reconnaissez plutôt que l'originalité de chacun ajoute de l'ombre à la mosaïque de la vie et faites ce qu'il faut pour faire passer correctement votre message.

Bien qu'il ne soit pas possible de se débarrasser entièrement des problèmes de communication, en respectant ces étapes, vous pouvez réduire les malentendus, diminuer les aggravations et obtenir de bien meilleurs résultats. 

Communication quantique

Je suis récemment allé voir la pièce Copenhagen, de Michael Frayn. Cette pièce, récompensée par un Tony Award, met en scène la rencontre entre deux lauréats du prix Nobel pour discuter de leur rôle dans le développement de la bombe atomique. Ils révèlent brillamment comment leurs actions et leurs interactions avec les autres étaient déterminées par leurs croyances sur le monde.

Alors que certaines formations en communication visent à atteindre un niveau de compétences plus élevé, les "sauts quantiques" dans la façon dont les gens communiquent nécessitent un examen des croyances. Les croyances d'une personne sur elle-même, sur les autres et sur le monde déterminent ses choix dans sa façon d'interagir avec les autres. Par exemple, considérez les trois déclarations suivantes :

Je crois que lorsque j'entre dans une pièce :

a. Personne ne le remarquera.

b. Je contribue à l'énergie de la pièce.

c. Je change la pièce par ma présence.

Le fait qu'une personne croie l'affirmation "a", "b" ou "c" influencera la manière dont elle entre dans une pièce. Ce qu'elle croit affectera également la façon dont les autres la perçoivent en raison des signaux non verbaux qui résultent de ses croyances.

En physique quantique, l'adaptabilité et l'énergie d'un électron lui permettent d'entrer dans un nombre illimité de situations. En communication, les croyances relatives à la flexibilité et à l'énergie peuvent donner des résultats quantiques. La croyance que "la flexibilité est importante" soutiendra les compétences qui permettent à une personne de s'adapter à différentes situations.

Croire que l'on peut présenter différents niveaux d'énergie donne la capacité d'insuffler la bonne énergie à d'autres personnes et à des groupes pour provoquer un changement. On peut littéralement se connecter et influencer les "orbites" des autres.

Ces croyances peuvent être soutenues par une compréhension encore plus profonde du fait que chaque personne a de multiples facettes, de nombreuses "identités" et présente une façade différente dans différents environnements. Lorsque vous interagissez avec d'autres personnes, ce que vous voyez et entendez n'est que "la partie émergée de l'iceberg". Sous la surface se cache un mélange complexe et fascinant d'expériences et de souvenirs, générés à travers les filtres de leurs systèmes de croyances.

La physique quantique étudie les choses et les propriétés qui ne sont pas visibles à l'œil nu. De même, la communication ne peut pas être "vue". Seuls les résultats sont évidents, après que l'événement a eu lieu, tout comme la présence d'un électron n'est connue que par la révélation d'un faisceau lumineux.

Coclusion partielle...

Avez -vous déjà eu un coach ou souhaitez-vous en avoir ?

Si vous faites partis des râleurs et vous pensez que vous n'avez besoin de personne, c'est votre droit. 

Personnellement, j'ai compris assez tôt l'intérêt de me former par des personnes qui ont obtenu les résultats que je veux mais chacun fait comme il peut avec son niveau de conscience et sa détermination à l'instant t.